Quelques réflexions sur la foi

Veilleur, où en est là nuit ? - Frère Adrien Candiard

Veilleur, où en est la nuit ? Petit traité d'espérance à l'usage des contemporains

Les chrétiens sont-ils le dernier espoir d'un monde qui a perdu toute espérance ? Oui, espérer est leur profession de foi depuis deux mille ans. Non, eux-mêmes sont désespérés en ce début de troisième millénaire. Et si espérer, c'était d'abord renoncer à tous les faux espoirs ?  L'espérance des chrétiens n'a qu'une chose à offrir : la vie éternelle. Une vie qui ne commence pas après la mort, une vie qui débute maintenant !

Dans ce livre, court et facile à lire, le frère Adrien nous livre une analyse sans fard de notre monde, dans lequel entre déchristianisation et terrorisme, on pourrait facilement être tenté de crier "c'était mieux avant". A l'inverse, frère Adrien montre que c’est en étant résolument ancrés dans notre monde qu’il est possible de redécouvrir l’espérance

Pourquoi donc être chrétien ? - Fr. Timothy Radcliffe

Qu'apporte vraiment le christianisme aux hommes d'aujourd'hui, dans leur manière d'envisager l'existence humaine et de vivre ? Timothy Radcliffe, dominicain, passe en revue un certain nombre de domaines où les chrétiens devraient « faire la différence », c'est-à-dire garder une certaine distance par rapport à la culture dominante et y inscrire quelque chose d'original.

 

Des modèles pour notre temps

Etoile au Grand Large - Guy de Larigaudie

“Des rêves trop grands pour notre carrure pèsent parfois sur nos épaules, rêves de conquérant, de découvreurs de monde ou de saints (...) L’aventure la plus prodigieuse est notre propre vie, et celle là est à notre taille. (...) Il nous suffit de marcher vers notre Dieu pour être à la taille de l’infini, et cela légitime tous nos rêves.”.

Guy de Larigaudie (18 janvier 1908- 11 mai 1940)  a « mené l’aventure d’un bord à l’autre des cinq continents ». Ce recueil de pensées pudiques et vibrantes, au gré d’une rencontre, d’un voyage ou d’un geste quotidien, témoigne d’une vie spirituelle intense et exigeante et d’une quête perpétuelle d’absolu dans les détails les plus simples de la vie quotidienne. Un best-seller depuis 1943 !

Claire de Castelbajac, que ma joie demeure - Père Dominique-Marie Dauzet,

Née en 1953, Claire de Castelbajac frappe ses proches par sa joie de vivre et sa confiance en Dieu. Étudiante, musicienne, douée pour le dessin, elle expérimente la difficulté d'aimer vraiment et d'être aimé, de rester fidèle à la foi de l'enfance, dans l'immédiat après-mai-68.

En 1973, elle est admise au concours d'un prestigieux institut de restauration de peinture et se retrouve projetée dans un milieu artistique, au cœur de la vie romaine, loin des siens. Son cœur, d'amours en amitiés, cherche douloureusement sa voie.

À l'été 1974, elle fait un pèlerinage en Terre sainte qui la remet dans une quête spirituelle intense. À l'automne, elle restaure les fresques de la basilique inférieure de Saint-François à Assise : deux mois de grâce qui la conduisent au terme de sa recherche.

Claire de Castelbajac, morte à 21 ans,  est de plus en plus connue et aimée en France et au-delà, spécialement par les jeunes, et  son procès de béatification est en cours. Un modèle accessible et impressionnant !

Une vie bouleversée - Etty Hillesum

Une vie bouleversée regroupe le journal écrit de 1941 à 1943 et les lettres envoyées depuis le camp de transit de Westerbork d’Etty, jeune femme juive hollandaise. Tandis que le monde autour d’elle part à la dérive, marqué par la guerre et les mesures antisémites, Etty fait advenir autre chose : une quête de haute volée, la recherche d’une liberté intérieure en compagnie de Dieu.

Etty meurt à Auschwitz. “La vie est une chose merveilleuse et grande : après la guerre, nous aurons à construire un monde entièrement nouveau et, à chaque nouvelle exaction, à chaque nouvelle cruauté, nous devrons opposer un petit supplément d’amour et de bonté à conquérir sur nous-mêmes.”

Sagesse d’un pauvre - Eloi Leclerc

Un magnifique ouvrage d’Eloi Leclerc qui met en lumière la sagesse et l’humilité de Saint François à travers un moment crucial de la vie de sa communauté le marquant de doute et de tristesse.

 

Et les papes dans tout ça?

La joie de l'Évangile - Pape François, 2013

"La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours. Dans cette Exhortation je désire m’adresser aux fidèles chrétiens, pour les inviter à une nouvelle étape évangélisatrice marquée par cette joie et indiquer des voies pour la marche de l’Église dans les prochaines année"

L'Évangile de la vie - Jean Paul II, 1995

"L'Evangile de la vie se trouve au cœur du message de Jésus. Reçu chaque jour par l'Eglise avec amour, il doit être annoncé avec courage et fidélité comme une bonne nouvelle pour les hommes de toute époque et de toute culture"

Laudato Si - Pape François, 2015

"« Loué sois-tu, mon Seigneur », chantait saint François d’Assise. Dans ce beau cantique, il nous rappelait que notre maison commune est aussi comme une sœur, avec laquelle nous partageons l’existence, et comme une mère, belle, qui nous accueille à bras ouverts : « Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la terre, qui nous soutient et nous gouverne, et produit divers fruits avec les fleurs colorées et l’herbe "

L'Amour dans la vérité- Benoît XVI, 2009

"L’amour dans la vérité (Caritas in veritate), dont Jésus s’est fait le témoin dans sa vie terrestre et surtout par sa mort et sa résurrection, est la force dynamique essentielle du vrai développement de chaque personne et de l’humanité tout entière. L’amour – « caritas » – est une force extraordinaire qui pousse les personnes à s’engager avec courage et générosité dans le domaine de la justice et de la paix. C’est une force qui a son origine en Dieu, Amour éternel et Vérité absolue."

L'Évangélisation dans le monde moderne - Paul VI, 1975

L’effort pour annoncer l’Evangile aux hommes de notre temps, exaltés par l’espérance mais en même temps travaillés souvent par la peur et l’angoisse, est sans nul doute un service rendu à la communauté des chrétiens, mais aussi à toute l’humanité.

C’est pourquoi le devoir de confirmer les frères, que Nous avons reçu du Seigneur avec la charge de Successeur de Pierre[1], et qui est pour Nous une “ préoccupation quotidienne ”[2], un programme de vie et d’action, et un engagement fondamental de notre pontificat, ce devoir Nous paraît encore plus noble et nécessaire lorsqu’il s’agit d’encourager nos frères dans la mission d’évangélisateurs pour que, en ces temps d’incertitude et de désarroi, ils l’accomplissent avec toujours plus d’amour, de zèle et de joie.

La Joie de l'Amour - Pape François, 2016

"La joie de l’amour qui est vécue dans les familles est aussi la joie de l’Église. Comme l’ont indiqué les Pères synodaux, malgré les nombreux signes de crise du mariage, « le désir de famille reste vif, spécialement chez les jeunes, et motive l’Église ».Comme réponse à cette aspiration, « l’annonce chrétienne qui concerne la famille est vraiment une bonne nouvelle »"